AfroChallenge - la Dignité des Noir(e)s est Inviolable!

Enseignante blanche des Réligions Africaines à Para, au Brésil insulte agent de sécurite noir: «tu es un singe»


Daniela_Cordovil_university_of_Para.jpgL'histoire que nous racontons ici est arrivée il y a quelques années. Mais elle est encore pertinente et restera longtemps d'actualité parce que des cas semblables se produisent encore et encore et sont symptomatiques de fautes d'apréciation que beaucoup de Noir(e)s font quand il s'agit de déterminer si une personne blanche est raciste ou non d'un côté et, de l'autre côté, elle montre clairement pourquoi de nombreuses organisations de Noir(e)s n'ont jamais atteint d'autres objectifs en dehors de celle d'exister tout simplement. C'est parce que leurs dirigeants sont les premiers à trahir leur cause. Mais attendez un moment...

D'aprés les informations obtenues entre autres de Black Women of Brazil et du site web Tudo é espanto, au moment où l'histoire s'est produite, c'est à dire le 14 septembre 2012, Mme Daniela Cordovil était chargée de cours à l'Université de Pará (Uepa) dans le sud du Brésil et Mr Rubens dos Santos, 39 ans, était un agent de sécurité contracté par une société tierce qui fournit des services à l'Université de Pará et il travaillait déjà depuis trois ans à l'université de Pará. Mr dos Santos, l'agent de sécurité a empêché deux étudiants d'emprunter une certaine entrée pour accéder au campus de l'université après avoir reçu des consignes de la part de son employeur de ne laisser passer personne par cette entrée. Ces étudiants ont alors appelé Mme Cordovil, l'enseignante, qui était à l'intérieur de l'université et l'en ont informée. Mme Cordovil, qui était en colère à cause de cette interdiction, est venue et sans s'enquérir sur les raisons de celle-ci, a commencé immédiatement à insulter Mr dos Santos, l'appelant un singe, un idiot, un gardien vêtu comme un clown. Un élève courageux a enregistré des images de cette scène avec son téléphone portable. Il était à proximité et avait vu et entendu tout.
Il a ensuite confronté l'enseignante avec cette situation:

Étudiant: Vous l'avez appelé un singe, n'est-ce pas?
Daniela Cordovil: Clown, vous êtes un singe aussi, vous êtes un imbécile.
Etudiant: Suis-je un singe? un connard?
Daniela Cordovil: Vous êtes un singe! Voulez-vous dire maintenant que c'est un crime?

L'affaire s'est terminée au poste de police. La police a enregistré un procès verbal pour insulte raciale et s'est référée à la justice, à laquelle il revenait d'entendre l'enseignante et l'agent de sécurité. Maintenant, notez que Mme Cordovil, qui a offensé l'agent de sécurité, enseigne les religions africaines à l'Université de Pará et est titulaire d'un doctorat en anthropologie. Veuillez noter une fois de plus que Mme Cordovil enseigne les religions africaines à l'Université de Pará. Notez également, s'il vous plaît, que, selon UNIPOP , au XIXe siècle, en utilisant la science comme moyen de légitimation morale de l'esclavage, les élites hégémoniste blanches du Brésil ont mené des études pour prouver que les Noirs ne sont pas des humains, mais plustôt des humanoïdes et à une échelle d'évolution beaucoup plus proche à celle d'un singe qu'à celle d'un être humain idéal, c'est à dire à celle d'un blanc (un caucasien).
Notez également que quelqu'un (un blanc) appelant un Afro-Brésilien "un singe" est plutôt commun au Brésil selon les sources déjà mentionnées.

Au cours des jours qui ont suivi l'incident, l'affaire a été couverte par de nombreuses télévisions et autres médias au Brésil. Mme Cordovil s'est excusée auprès de Mr. Ruben dos Santos qui n'a pas caché combien il était traumatisé:
"Elle est venue à moi de l'intérieur de l'université. Elle m'a maudit, m'a appelé «Macaco» (un singe), idiote, et m'a dit que j' étais habillé comme un clown".
«Psychologiquement, je suis très touché. Je ne pouvais pas dormir. Pendant deux jours, je ne pensait qu'à cela. Je n'avais jamais eu à faire face à une telle situation (avant)».

De l'autre côté, Mr. Claudinor Cardoso, l'avocat de l'enseignante, a déclaré que les insultes se sont produites à un moment de nervosité et que les paroles de sa cliente, Mme Daniela Cordovil, n'avait pas de contenu raciste parce que l'anthropologue étudie et enseigne les réligions africaines. Quelle justification diabolique! En fait, un autre affront à tous les Noirs et à leurs descendants du monde entier. Autrement dit, lorsqu'on enseigne les réligions africaines, ont a le droit de proférer des insultes raciales aux Noir(e)s à volonté!
Mme Cordovil, elle-même, a souligné dans une autre interview télévisée qu'elle ne méritait ni poursuite, ni peine judiciaire puisqu'elle s'est excusée auprès de Mr. Ruben dos Santos, l'agent de sécurité! Quelle autre argumentation diabolique! À voir les choses comme cela, les excuses arrangeraient tout les torts qu'on fait aux gens et la justice n'aurait plus acune raison d'exister.

Ne trouvez-vous pas, vous aussi, que c'est vraiment un cas de racisme à perturber le sommeil de tous les Noirs pendant longtemps? Mais attendez. Il y a plus:
Mme Oneide Silva (une femme noire), représentante des Noir(e)s à la Commission pour l'Égalité Raciale, lorsqu'elle a été invitée à donner son avis sur l'affaire dans un entretien avec une télévision libérale, a déclaré ce qui suit:
"À aucun moment, elle (Mme Cordovil, l'enseignante) n'a offensé ni démoralisé personne".
Lorsqu'elle a été interrogée par un journaliste, sur ce qu'elle ferait si quelqu'un l'appelait un singe, Mme Oneide Silva a déclaré qu'elle ne se sentirait pas offensée.
"Regardez ... Il y a des singes jaunes, des singes rouges, des singes bleus ... Je ne verrais jamais les choses sous cet angle, parce que vous devriez ajouter quelques autres adjectifs à cela pour que ce soit une discrimination ou une insulte raciale. Il n'y a pas eu de discrimination du tout. À aucun moment", a déclaré Mme Silva Oneide.

Nous, auteurs de cet article, sommes nés et vivons depuis des décennies dans la jungle de l'Afrique centrale, mais nous n'avons jamais rencontré un seul singe de l'une des couleurs que Mme Silva Oneide a mentionnées dans son argument. Peut-être,existe-t-il au Brésil de tels singes. Et maintenant, madame Silva Oneide, c'est à vous que nous parlons: si tel est le cas, nous voulons dire si de tels singes existent au Brésil, veuillez nous en donner la preuve, et, aussi nous indiquer clairement quels autres adjectifs devraient être ajoutés à la phrase «tu es un singe» afin qu'elle soit une insulte raciste. Mais si vous ne pouvez pas nous fournir la preuve de l'existence de tels singes ou ne pouvez pas nous dire quels adjectifs ajouter à «tu es un singe» pour que cette phrase soit une insulte raciste, alors, madame Silva Oneide, eh bien, veuillez immédiatement démissioner de vos fonctions de représentante à la Commission pour l'Égalité Raciale si vous ne l'avez pas encore fait, car, vous êtes un traître et vous n'êtes pas digne ni de poser un acte quel qu'il soit, au nom d'un Noir, ni de représenter un seul Noir où que ce soit.

En ce qui concerne Mme Cordovil, la chargée de cours à l'université de Pará, elle doit être interdite d'enseigner. Elle ne devrait plus jamais dispenser les cours à aucune université du pays à moins que cette université n'accepte de se faire appeler université de racisme et des sciences de discrimination raciales appliquées.

Le 13 mai 2014, la cour de justice de Pará a déclaré l'annulation de toute poursuite judiciaire contre Mme Cordovil, la chargée de cours à l'université de Pará, parce que le délai légal de l'action pénale a expiré.


13 août 2017
Andrew, Taylor

Vous pouvez aussi contribuer!
Vortre contribution financière, tout aussi bien que votre contribution par les articles ou la traduction sont d'une importance inestimable.

Commentaires



Prière remplir tous les champs ci-dessous pour envoyer votre commentaire.



Enseignante blanche des Réligions Africaines à Para, au Brésil insulte agent de sécurite noir: «tu es un singe»

Daniela_Cordovil_university_of_Para.jpgL'histoire que nous racontons ici est arrivée il y a quelques années. Mais elle est encore pertinente et restera longtemps d'actualité parce que des cas semblables se produisent encore et encore et sont symptomatiques de fautes d'apréciation que beaucoup de Noir(e)s font quand il s'agit de déterminer si une personne blanche est raciste ou non d'un côté et, de l'autre côté, elle montre clairement pourquoi de nombreuses organisations de Noir(e)s n'ont jamais atteint d'autres objectifs en dehors de celle d'exister tout simplement. C'est parce que leurs dirigeants sont les premiers à trahir leur cause. Mais attendez un moment...

D'aprés les informations obtenues entre autres de Black Women of Brazil et du site web Tudo é espanto, au moment où l'histoire s'est produite, c'est à dire le 14 septembre 2012, Mme Daniela Cordovil était chargée de cours à l'Université de Pará (Uepa) dans le sud du Brésil et Mr Rubens dos Santos, 39 ans, était un agent de sécurité contracté par une société tierce qui fournit des services à l'Université de Pará et il travaillait déjà depuis trois ans à l'université de Pará. Mr dos Santos, l'agent de sécurité a empêché deux étudiants d'emprunter une certaine entrée pour accéder au campus de l'université après avoir reçu des consignes de la part de son employeur de ne laisser passer personne par cette entrée. Ces étudiants ont alors appelé Mme Cordovil, l'enseignante, qui était à l'intérieur de l'université et l'en ont informée. Mme Cordovil, qui était en colère à cause de cette interdiction, est venue et sans s'enquérir sur les raisons de celle-ci, a commencé immédiatement à insulter Mr dos Santos, l'appelant un singe, un idiot, un gardien vêtu comme un clown. Un élève courageux a enregistré des images de cette scène avec son téléphone portable. Il était à proximité et avait vu et entendu tout.
Il a ensuite confronté l'enseignante avec cette situation:

Étudiant: Vous l'avez appelé un singe, n'est-ce pas?
Daniela Cordovil: Clown, vous êtes un singe aussi, vous êtes un imbécile.
Etudiant: Suis-je un singe? un connard?
Daniela Cordovil: Vous êtes un singe! Voulez-vous dire maintenant que c'est un crime?

L'affaire s'est terminée au poste de police. La police a enregistré un procès verbal pour insulte raciale et s'est référée à la justice, à laquelle il revenait d'entendre l'enseignante et l'agent de sécurité. Maintenant, notez que Mme Cordovil, qui a offensé l'agent de sécurité, enseigne les religions africaines à l'Université de Pará et est titulaire d'un doctorat en anthropologie. Veuillez noter une fois de plus que Mme Cordovil enseigne les religions africaines à l'Université de Pará. Notez également, s'il vous plaît, que, selon UNIPOP , au XIXe siècle, en utilisant la science comme moyen de légitimation morale de l'esclavage, les élites hégémoniste blanches du Brésil ont mené des études pour prouver que les Noirs ne sont pas des humains, mais plustôt des humanoïdes et à une échelle d'évolution beaucoup plus proche à celle d'un singe qu'à celle d'un être humain idéal, c'est à dire à celle d'un blanc (un caucasien).
Notez également que quelqu'un (un blanc) appelant un Afro-Brésilien "un singe" est plutôt commun au Brésil selon les sources déjà mentionnées.

Au cours des jours qui ont suivi l'incident, l'affaire a été couverte par de nombreuses télévisions et autres médias au Brésil. Mme Cordovil s'est excusée auprès de Mr. Ruben dos Santos qui n'a pas caché combien il était traumatisé:
"Elle est venue à moi de l'intérieur de l'université. Elle m'a maudit, m'a appelé «Macaco» (un singe), idiote, et m'a dit que j' étais habillé comme un clown".
«Psychologiquement, je suis très touché. Je ne pouvais pas dormir. Pendant deux jours, je ne pensait qu'à cela. Je n'avais jamais eu à faire face à une telle situation (avant)».

De l'autre côté, Mr. Claudinor Cardoso, l'avocat de l'enseignante, a déclaré que les insultes se sont produites à un moment de nervosité et que les paroles de sa cliente, Mme Daniela Cordovil, n'avait pas de contenu raciste parce que l'anthropologue étudie et enseigne les réligions africaines. Quelle justification diabolique! En fait, un autre affront à tous les Noirs et à leurs descendants du monde entier. Autrement dit, lorsqu'on enseigne les réligions africaines, ont a le droit de proférer des insultes raciales aux Noir(e)s à volonté!
Mme Cordovil, elle-même, a souligné dans une autre interview télévisée qu'elle ne méritait ni poursuite, ni peine judiciaire puisqu'elle s'est excusée auprès de Mr. Ruben dos Santos, l'agent de sécurité! Quelle autre argumentation diabolique! À voir les choses comme cela, les excuses arrangeraient tout les torts qu'on fait aux gens et la justice n'aurait plus acune raison d'exister.

Ne trouvez-vous pas, vous aussi, que c'est vraiment un cas de racisme à perturber le sommeil de tous les Noirs pendant longtemps? Mais attendez. Il y a plus:
Mme Oneide Silva (une femme noire), représentante des Noir(e)s à la Commission pour l'Égalité Raciale, lorsqu'elle a été invitée à donner son avis sur l'affaire dans un entretien avec une télévision libérale, a déclaré ce qui suit:
"À aucun moment, elle (Mme Cordovil, l'enseignante) n'a offensé ni démoralisé personne".
Lorsqu'elle a été interrogée par un journaliste, sur ce qu'elle ferait si quelqu'un l'appelait un singe, Mme Oneide Silva a déclaré qu'elle ne se sentirait pas offensée.
"Regardez ... Il y a des singes jaunes, des singes rouges, des singes bleus ... Je ne verrais jamais les choses sous cet angle, parce que vous devriez ajouter quelques autres adjectifs à cela pour que ce soit une discrimination ou une insulte raciale. Il n'y a pas eu de discrimination du tout. À aucun moment", a déclaré Mme Silva Oneide.

Nous, auteurs de cet article, sommes nés et vivons depuis des décennies dans la jungle de l'Afrique centrale, mais nous n'avons jamais rencontré un seul singe de l'une des couleurs que Mme Silva Oneide a mentionnées dans son argument. Peut-être,existe-t-il au Brésil de tels singes. Et maintenant, madame Silva Oneide, c'est à vous que nous parlons: si tel est le cas, nous voulons dire si de tels singes existent au Brésil, veuillez nous en donner la preuve, et, aussi nous indiquer clairement quels autres adjectifs devraient être ajoutés à la phrase «tu es un singe» afin qu'elle soit une insulte raciste. Mais si vous ne pouvez pas nous fournir la preuve de l'existence de tels singes ou ne pouvez pas nous dire quels adjectifs ajouter à «tu es un singe» pour que cette phrase soit une insulte raciste, alors, madame Silva Oneide, eh bien, veuillez immédiatement démissioner de vos fonctions de représentante à la Commission pour l'Égalité Raciale si vous ne l'avez pas encore fait, car, vous êtes un traître et vous n'êtes pas digne ni de poser un acte quel qu'il soit, au nom d'un Noir, ni de représenter un seul Noir où que ce soit.

En ce qui concerne Mme Cordovil, la chargée de cours à l'université de Pará, elle doit être interdite d'enseigner. Elle ne devrait plus jamais dispenser les cours à aucune université du pays à moins que cette université n'accepte de se faire appeler université de racisme et des sciences de discrimination raciales appliquées.

Le 13 mai 2014, la cour de justice de Pará a déclaré l'annulation de toute poursuite judiciaire contre Mme Cordovil, la chargée de cours à l'université de Pará, parce que le délai légal de l'action pénale a expiré.


10 août 2017
Andrew, Taylor

Vous pouvez aussi contribuer!
Vortre contribution financière, tout aussi bien que votre contribution par les articles ou la traduction sont d'une importance inestimable.