AfroChallenge - Protect Africa!

Corée du Nord et Chine déciment les éléphants et les rhinocéros de l'Afrique


Quelle honte pour toute l'Afrique Noire. Oui! Quelle honte! L'Afrique Noire est le seul endroit sur terre ou chaqu'un vient s'enrichir illégalement sans avoir à craindre d'être puni. La Corée du Nord, à traves ses criminels déguisés en diplomates et la Chine, son mentor, pillent l'Afrique à volonté. Sans crainte et sans punition.

Selon les rapports de Another North Korea Crime: Pushing African Rhinos Toward Extinction et de African Rhinos May Be Extinct In 10 Years Or Less, Experts Warn par example, depuis la prise de pouvoir de Kim Yon Un, la phone africaine est en voie de disparaître et disparaitra complètement au plus tard dans dix ans. Pour financer son programme nucléaire et raviver la libido des hommes chinois, les criminels de Kim Yon Un sillonent le continent Africain et infligent un carnage sans précédant aux Rhinocéros et au éléphants, pour ne citer que ces deux espèces.

Selon thejournal.ie Kim Yon Un insulte Barack Obama publiquement en disant de lui qu'il n'est rien d'autre qu'un singe dans la forête tropicale. Une telle insulte n'est pas tout simplement adressée à Obama en tant que personne, mais à tous les Noir(e)s de la planète. Mais les Noir(e)s y compris ceux des États-Unis, du Brésil en j'en passe, restent sans réaction. Une telle insulte raciale aurait valu à la Corée du Nord que tous les pays africains romptent leur relations diplomatiques avec ce pays et exigent des excuses. Mais rien. Rien du tout. Obama lui même, insulté en guise de symbole pour tout les Noirs, fait comme si cela ne le concernait pas. Les pays africains restent amorphes, pétrifiés, paralysés. La dispora africaine ne dit mot. Tout se passe comme si les Noir(e)s (surtout les Africain(e)s) avaient peur. Ils se comportent comme si notre existence sur terre est
une faveur que les autres peuples ont la bienveillance de nous accorder. Non! non, et non. Les Africain(e)s doivent faire entendre leurs voix. Ils ont le droit de lever la voix en cas de besoin.

Comment se fait-il que deux pays comme la Corée du Nord et la Chine s'approprient toutes les ressources phoniques et forestières du continent? Mais tout cela, en nous méprisant, en nous maltraitant en nous discriminant chez nous et en prenant tous les petits métiers aux locaux? Cette exploitation et ce pillage doivent s'arrêter immédiatement. Puisque les gouvernement ne sont pas capables de protéger nos ressources, il est grand temps pour que les communautés africaines des villages et des villes s'organisent et opposent une résistance véhémente à cet état des choses.

Il est grand temps pour qu'un système d'enregistrement et de surveillance des étrangers soit mis en place. Tous les autres pays le font. Pourquoi pas les pays africains?

Les élèves et les étudiants qui sont instruits, les communautés africaines de la diaspora qui connaissent le monde et qui savent comment les Chinois et le Coréens nous maltraitent chez eux doivent réfléchir à l'élaboration et à l'implémentation des concepts pour sauvegarder l'Afrique. Tous ceux qui pillent nos ressources et massacrent nos animaux franchissent là une étape décisive pour enfin nous massacrer. Le massacre ne se limitera pas seulement à nos animaux. Tenez: Des rapport font état du fait que dans certains restaurants chinois à Libreville, à Luanda, à Yaoundé à Windhoek etc... l'accès est interdit aux Nationaux! Ce genre d'établissement doivent être purement et simplement fermés sans autre forme de procès. Si les pouvoirs publics ont peur de les fermer, les populations ont le droit, sur leur sol, de les fermer. Comme tous les autres peuples le font, les peuples africains doivent protéger l'Afrique. Ils en ont le droit. Oui, ils en ont même l'obligation la plus absolue. Élèves, étudiants, Africains de la diaspora, la balle est dans votre camp. Le temps presse et vous ne pourrez pas vous dérober de ce devoir. Votre vie, votre survie, votre avenir et celui de vos enfants en dépendent largement. À bon entendeur, salut!


9 octobre 2017
Mabiala Mantumba, Joseph

Vous pouvez aussi contribuer!
Vortre contribution financière, tout aussi bien que votre contribution par les articles ou la traduction sont d'une importance inestimable.

Commentaires



Prière remplir tous les champs ci-dessous pour envoyer votre commentaire.



Corée du Nord et Chine déciment les éléphants et les rhinocéros de l'Afrique

Quelle honte pour toute l'Afrique Noire. Oui! Quelle honte! L'Afrique Noire est le seul endroit sur terre ou chaqu'un vient s'enrichir illégalement sans avoir à craindre d'être puni. La Corée du Nord, à traves ses criminels déguisés en diplomates et la Chine, son mentor, pillent l'Afrique à volonté. Sans crainte et sans punition.

Selon les rapports de Another North Korea Crime: Pushing African Rhinos Toward Extinction et de African Rhinos May Be Extinct In 10 Years Or Less, Experts Warn par example, depuis la prise de pouvoir de Kim Yon Un, la phone africaine est en voie de disparaître et disparaitra complètement au plus tard dans dix ans. Pour financer son programme nucléaire et raviver la libido des hommes chinois, les criminels de Kim Yon Un sillonent le continent Africain et infligent un carnage sans précédant aux Rhinocéros et au éléphants, pour ne citer que ces deux espèces.

Selon thejournal.ie Kim Yon Un insulte Barack Obama publiquement en disant de lui qu'il n'est rien d'autre qu'un singe dans la forête tropicale. Une telle insulte n'est pas tout simplement adressée à Obama en tant que personne, mais à tous les Noir(e)s de la planète. Mais les Noir(e)s y compris ceux des États-Unis, du Brésil en j'en passe, restent sans réaction. Une telle insulte raciale aurait valu à la Corée du Nord que tous les pays africains romptent leur relations diplomatiques avec ce pays et exigent des excuses. Mais rien. Rien du tout. Obama lui même, insulté en guise de symbole pour tout les Noirs, fait comme si cela ne le concernait pas. Les pays africains restent amorphes, pétrifiés, paralysés. La dispora africaine ne dit mot. Tout se passe comme si les Noir(e)s (surtout les Africain(e)s) avaient peur. Ils se comportent comme si notre existence sur terre est
une faveur que les autres peuples ont la bienveillance de nous accorder. Non! non, et non. Les Africain(e)s doivent faire entendre leurs voix. Ils ont le droit de lever la voix en cas de besoin.

Comment se fait-il que deux pays comme la Corée du Nord et la Chine s'approprient toutes les ressources phoniques et forestières du continent? Mais tout cela, en nous méprisant, en nous maltraitant en nous discriminant chez nous et en prenant tous les petits métiers aux locaux? Cette exploitation et ce pillage doivent s'arrêter immédiatement. Puisque les gouvernement ne sont pas capables de protéger nos ressources, il est grand temps pour que les communautés africaines des villages et des villes s'organisent et opposent une résistance véhémente à cet état des choses.

Il est grand temps pour qu'un système d'enregistrement et de surveillance des étrangers soit mis en place. Tous les autres pays le font. Pourquoi pas les pays africains?

Les élèves et les étudiants qui sont instruits, les communautés africaines de la diaspora qui connaissent le monde et qui savent comment les Chinois et le Coréens nous maltraitent chez eux doivent réfléchir à l'élaboration et à l'implémentation des concepts pour sauvegarder l'Afrique. Tous ceux qui pillent nos ressources et massacrent nos animaux franchissent là une étape décisive pour enfin nous massacrer. Le massacre ne se limitera pas seulement à nos animaux. Tenez: Des rapport font état du fait que dans certains restaurants chinois à Libreville, à Luanda, à Yaoundé à Windhoek etc... l'accès est interdit aux Nationaux! Ce genre d'établissement doivent être purement et simplement fermés sans autre forme de procès. Si les pouvoirs publics ont peur de les fermer, les populations ont le droit, sur leur sol, de les fermer. Comme tous les autres peuples le font, les peuples africains doivent protéger l'Afrique. Ils en ont le droit. Oui, ils en ont même l'obligation la plus absolue. Élèves, étudiants, Africains de la diaspora, la balle est dans votre camp. Le temps presse et vous ne pourrez pas vous dérober de ce devoir. Votre vie, votre survie, votre avenir et celui de vos enfants en dépendent largement. À bon entendeur, salut!


9 octobre 2017
Mabiala Mantumba, Joseph

Vous pouvez aussi contribuer!
Vortre contribution financière, tout aussi bien que votre contribution par les articles ou la traduction sont d'une importance inestimable.